Un sourire qui mord

Un Sourire qui Mord est une pièce chorégraphique pour deux interprètes d’une durée de 40 minutes. Elle est destinée au tout public et est accessible aux enfants à partir de 2 ans.

Inspirée de l’abécédaire de Nikolaus Heidelbach, Au théâtre des filles, la chorégraphie décline de petites histoires insolites, fantaisistes, dans un univers étrange, poétique et teinté d'humour. L’écriture chorégraphique s'appuie sur l'univers imaginaire des enfants sur leurs rites et leurs rapports entre eux. Ma recherche s’est orientée sur les mouvements de corps qui sont déclenchés, provoquées par des états intérieurs comme l’envie, le désir, le caprice, la jalousie, la rivalité, le défi …

Une des spécificités de cette création réside dans son dispositif scénique particulièrement modulable et adaptable pour être présenté dans des lieux atypiques. L’objectif est de créer un rapport de proximité entre les danseurs et les spectateurs.

Synopsis

Au début de la pièce, deux danseuses installent leur personnalité par la danse : la première, s’appuie sur une gestuelle animale, féline, comme un petit enfant qui se déplace « à quatre pattes ». La deuxième, installe une danse plus à la verticale, avec un ballon avec lequel elle semble jouer.

Ces deux personnages se rencontrent, jouent à cache-cache, établissent un dialogue par une danse des mains, une sorte de langage codé.

Puis, leur jeu va basculer : elles se lancent des défis, se disputent, se séparent, vivent des moments de solitude et de peur. Enfin, vient le temps de la réconciliation avec un objet qui leur sert de lien, un bâton de 2 m, avec lequel elles dansent en duo. Une complicité amicale se fonde sur le partage chorégraphique de cet objet.

Fiche technique

Salle

Noir salle indispensable.
Jauge :Entre 50 et 120 maximum.

Le spectacle est conçu pour être joué avec une disposition du public frontale dans l'alignement de l'ouverture du cadre de scène. Ne pas mettre de spectateurs en dehors de ces limites. Attention, si scène à l'italienne en hauteur, les premiers rangs seront peut-être condamnés (Longs temps de danse au sol)

Le jour du spectacle, le théâtre doit être mis à la disposition du producteur, par un régisseur de la salle, 2h00 avant l'entrée des spectateurs (échauffement des danseuses).